6 habitudes des entrepreneurs qui réussissent - Level-Up

6 habitudes des entrepreneurs qui réussissent

par | 20 décembre 2022 | Entreprendre

Être irréprochable sur son expertise est nécessaire mais pas suffisant pour réussir dans son business. Les connaissances techniques doivent être complétées par d’autres compétences et surtout quelques bonnes pratiques. Tour d’horizon des habitudes des entrepreneurs qui affichent de bons résultats.

1- Se fixer des objectifs

La première plus grosse erreur de l’entrepreneur est de ne se fixer ni buts ni objectifs.

La seconde plus grosse erreur est d’oublier ses objectifs.

Vous n’arriverez pas à développer votre entreprise si vous n’avez pas une vision claire de là où vous voulez l’emmener.

Il y a plusieurs types d’objectifs.

Les objectifs à long terme

Il s’agit d’une vision pour votre entreprise. Ce n’est pas forcément un objectif chiffré.

Cet objectif à long terme fait plutôt référence à votre «pourquoi», c’est-à-dire ce qui vous anime, ce qui est important pour vous.

Votre «pourquoi» vous sert de moteur et est un levier de motivation. Il donne de la puissance à votre leadership.

Pour vous aider à définir cette vision à long terme, vous pouvez utiliser des techniques de visualisations, sans vous imposer aucune limite :

  • Avec qui êtes-vous ?
  • Où vous trouvez-vous ? À quel endroit ? Dans quel environnement ?
  • Qu’avez-vous accompli ?

En outre, il est prouvé que les personnes qui poursuivent un but clair se sentent davantage heureuses !

Les objectifs à moyen terme

Ce sont par exemple des objectifs à 5 ans. Ces objectifs sont les grandes étapes pour parvenir à votre objectif global (vision).

Les objectifs de résultats à court terme

Le pas de temps est plus réduit : de quelques mois à un an. Ces objectifs sont de plus en plus fins et vous devez les exprimer en termes chiffrés et avec une date de réalisation.

Pour vous aider à définir vos objectifs à court terme, vous pouvez utiliser la bien connue méthode SMART :

  • Spécifique : votre objectif doit être précis, clairement défini et vous devez avoir la main pour l’atteindre.
  • Mesurable : vous devez pouvoir le quantifier pour assurer un suivi.
  • Ambitieux/acceptable : votre objectif doit être atteignable et vous devez avoir les ressources pour l’atteindre (matérielles, financières, temps …). Mais il doit être aussi suffisamment ambitieux pour être motivant.
  • Réaliste/relevant : l’objectif doit être pertinent et présenter un réel intérêt.
  • Temporel : il doit être temporellement défini c’est-à-dire avoir une date de réalisation précise.

Les objectifs de moyens

Ce sont les plans d’action que vous allez mettre en œuvre pour réaliser et atteindre vos objectifs de résultats. Ils correspondent au «comment».

Affichez vos objectifs et votre plan d’action

Consolidez ensuite vos différents niveaux d’objectifs dans un plan d’action. Une fois votre plan défini, ne le rangez surtout pas dans un placard ou au fin fond de votre ordinateur.

Imprimez- le et relisez-le chaque jour pour bien vous en imprégner. À terme, vous ne devez même plus avoir besoin de votre feuille pour les citer et les avoir en ligne de mire.

Avec des objectifs clairs, vous pourrez mieux identifier vos priorités et gérer vos journées de façon plus efficace et plus productive.

Vous pouvez réviser vos objectifs en cours de route. Mais ne changez pas de cible trop souvent. Un bon pas de temps est de 2 à 3 mois entre chaque révision, de manière à pouvoir mettre en place les actions, en tirer des bénéfices et les conclusions. Au terme de ces 2 à 3 mois, vous pouvez ajuster votre stratégie si nécessaire. Entre deux, restez focus !

2- Planifier votre journée sans la surcharger

Une fois vos objectifs clairement définis, il vous sera plus simple d’organiser vos journées.

Vous pouvez pour cela utiliser la méthode du Productivity planer, mise en avant par Anthony Robbins lui-même.

L’idée est de déterminer la tâche la plus importante de la journée, avec la question : «si je ne pouvais faire qu’une seule chose dans la journée, quelle serait l’action à la plus forte valeur ajoutée pour mon entreprise ?».

C’est la même idée que celle de Brian Tracy dans son livre Avalez le crapaud.

Une fois que vous avez déterminé votre action à plus forte valeur ajoutée – en passant, ce n’est pas forcément celle qui vous plaît le plus et qui est la plus agréable à faire, vous pouvez sélectionner deux trois tâches complémentaires à réaliser.

Pour établir cette hiérarchie d’actions, prenez le temps de lister vos projets et vos tâches. Vous pourrez ensuite y puiser plus facilement pour extraire vos actions quotidiennes.

Ne vous laissez pas non plus distraire par les demandes impromptues, les notifications et autres appels téléphoniques. Concentrez-vous sur ces tâches d’importance qui vont réellement vous faire avancer vers votre chiffre d’affaires prévisionnel.

3- Apprendre à dire non

Dire non n’est pas toujours facile pour un certain nombre d’entre nous.

Pourtant, c’est une véritable compétence à acquérir pour plus de productivité, plus de performance, de focus et plus de résultats pour votre entreprise.

Vous devez apprendre à dire non à vous-même

Vous êtes peut-être tenté de mener plusieurs actions de front, de vous disperser, de préférer réaliser telle ou telle action.

En tant qu’entrepreneur, vous devrez effectuer des choix en cohérence avec les objectifs que vous vous êtes fixés. Par exemple, vous pouvez avoir envie de participer à une nouvelle formation. Mais est-ce le bon moment ? Les apports vont-ils vous faire avancer vers vos objectifs ?

Si la réponse est «non», même si le projet est intéressant, il vous faudra soit ne pas le réaliser du tout soit l’envisager à une date ultérieure.

Apprendre à dire non aux autres

En tant que chef d’entreprise, vous êtes hyper-sollicité par des demandes diverses et variées.

Cela peut être pour des interventions, pour des partenariats, par des prestataires éventuels, par des clients un peu envahissants, etc.

Toujours votre boussole en main et vos objectifs en tête, il vous faudra nécessairement décliner un certain nombre d’invitations ou de sollicitations.

S’il vous est difficile de dire non, dites-vous bien que vous n’êtes pas méchant quand vous dites non. D’ailleurs, c’est valable aussi dans l’autre sens : les personnes ne sont pas méchantes quand elles vous disent non. C’est juste que le projet qui vous est proposé ne correspond pas à votre besoin du moment.

4- Déléguer les tâches à moindre valeur ajoutée pour vous

Vous ne pouvez pas tout faire, vous ne pouvez pas être partout.

Dès le début de votre entreprise, il est important de commencer à déléguer de petites tâches, même ponctuellement. Vous renforcerez le nombre des actions déléguées au fur et à mesure de la croissance de votre entreprise.

Commencez par déléguer votre ménage ou la garde des enfants. Vous pouvez ensuite transférer des tâches administratives à une assistante externalisée, les tâches de communication comme la mise en forme et l’envoi de votre newsletter, ou ensuite la rédaction de vos posts, newsletters, séquences email et autres articles de blog.

Comment identifier les tâches délégables ?

Pour savoir quelles actions vous pouvez déléguer, demandez-vous où est votre plus forte valeur ajoutée. Déléguez certaines actions qui ne sont pas dans ce périmètre.

Vous pouvez ainsi déléguer :

  • ce que vous adorez faire, car vous aurez tendance alors à passer plus de temps que nécessaire,
  • ce que vous n’aimez pas faire parce que vous allez procrastiner et que le résultat ne correspondra pas forcément à vos attentes,
  • les actions pour lesquelles vous n’avez pas de compétences particulières.

L’important est de pouvoir, au fur et à mesure, vous concentrer sur les tâches qui vont contribuer fortement à l’atteinte de votre chiffre d’affaires : nouer des partenariats, développer vos services, rechercher des financements, …

5- Décider vite, agir vite, corriger vite

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vous avez des centaines, peut-être même des milliers, de décisions à prendre quotidiennement.

Un chef d’entreprise doit apprendre à se décider rapidement, avec les informations qu’il a à sa disposition.

Effectivement, ce ne sera pas toujours la meilleure des solutions, mais c’est en tout cas la meilleure solution que vous voyez à un moment donné.

Plutôt que d’attendre des jours avant de vous décider et de passer à l’action, il vaut mieux agir vite et corriger le tir rapidement derrière si nécessaire.

Vous apprenez toujours de l’action que vous avez mise en place. Cela peut s’avérer être une réussite comme un échec.

Dans tous les cas, vous avez un apprentissage et tirez des conclusions et des enseignements.

Au début, exercez donc votre muscle à décider sur des petites actions comme choisir vite son menu au restaurant, choisir rapidement le programme télé que vous allez regarder où le film que vous allez voir au cinéma.

Démarrez par de petites actions sans réel enjeu stratégique et financier. Mais vous allez au fur et à mesure habituer votre cerveau à prendre des décisions rapidement.

Encore une fois, si vos objectifs sont clairs, vous déciderez de plus en plus facilement. N’ayez pas peur de l’échec ou d’avoir pris une mauvaise décision, sinon vous risquez d’être paralysé et de ne pas avancer du tout.

6- S’entourer en permanence

L’un des plus gros risques pour un entrepreneur est de rester seul face à lui-même avec ses doutes, ses peurs, ses difficultés de décision, ses objectifs et ses questions quant aux moyens de les atteindre.

Il est capital d’inclure dans votre emploi du temps des temps d’échanges au travers :

  • du réseautage,
  • des liens avec d’autres entrepreneurs : vous pouvez par exemple créer un mastermind avec un autre entrepreneur avec qui vous pourrez échanger vos objectifs, vous soutenir et vous engager pour passer à l’action plus rapidement et plus facilement.

Vous pouvez aussi travailler avec un partenaire sur certains projets de manière à mutualiser vos ressources, vos compétences, vos idées et votre carnet d’adresses.

Enfin, formez-vous et continuez à être accompagné, quel que soit le domaine d’activité, de manière à vous ouvrir un de nouvelles opportunités, mais aussi à trouver le soutien et les encouragements nécessaires quand le moral descend, ce qui arrive aussi nécessairement.

Votre plan d’action

Pour vous aider à passer à l’action maintenant, je vous encourage à mettre en place ce plan d’action :

  • Fixez-vous un objectif de chiffre d’affaires pour l’année que vous décomposerez en objectifs par mois. Puis identifiez les moyens nécessaires pour y parvenir, c’est-à-dire comment vous allez atteindre ces objectifs.
  • Écrivez ces objectifs et le plan d’action et affichez-le au-dessus de votre bureau.
  • Exercez-vous chaque jour à dire non lors d’une situation, bien sûr si elle se présente.
  • Identifiez une action, aussi petite soit elle, que vous pourrez déléguer dans les prochaines semaines.
  • Exercez-vous chaque jour à prendre une décision rapide sur un sujet donné.
  • Identifiez chaque semaine une action anti-isolement : une rencontre, un échange…

Votre action bonus : rejoignez le groupe privé LinkedIn Entrepreneurs, allons trouver vos clients parfaits. Vous y trouverez astuces et conseils pour développer votre business, ainsi qu’une communauté d’entrepreneur·es ambitieux et bienveillants.

Prenons rendez-vous

Si vous voulez mettre en place une stratégie marketing efficace et qui a du sens pour vous, je vous invite à prendre rendez-vous pour un call stratégique.
Nous verrons vos prochaines étapes pour développer votre business.

Vous aimerez aussi…

Comment déterminer ses objectifs 2023

Comment déterminer ses objectifs 2023

En début d'année intervient l'exercice incontournable du planning prévisionnel annuel. Incontournable, mais pourtant pas toujours effectué. Voici les 3 étapes pour déterminer ses objectifs que j’applique moi-même afin de faire grandir mon business chaque année. Le...

Réservez votre session stratégique offerte

Si vous voulez mettre en place une stratégie marketing efficace et qui a du sens pour vous, je vous invite à prendre rendez-vous pour un call stratégique.
Nous verrons vos prochaines étapes pour développer votre business.